Accueil

Annonceaweb vous propose des articles, des conseils, de l’information et de l’actualité sur le domaine des petites annonces.

ligne

Conseils pour optimiser une petite annonce

petiteannonce

Suivez nos conseils pour rédiger une petite annonce qui génère de l’engouement.

Une petite annonce avec une photo attractive

L’illustration est prioritaire. Si vous devez apporter un effort particulier pour la mise en valeur de votre petite annonce, commencez par choisir une ou plusieurs photos de qualité. Les photographies sont en effet ce qui impacte le plus les potentiels acheteurs.

Entre deux annonces proposant le même produit au même prix, c’est celle qui présente le mieux qui emporte la vente.

Une fois équipé d’une ou plusieurs photographie(s) de qualité il convient de rédiger un texte « parfait » pour votre petite annonce.

Une petite annonce claire et concise

Décrivez votre bien ou votre service de la manière la plus simple et la plus courte possible. Allez à l’essentiel et ne vous perdez pas en détails. Faites une liste des « points forts » et des « points faibles » de votre produit. En mettant en valeur ce que vous avez à vendre, à échanger ou à louer n’oubliez pas de spécifier les informations « négatives » qui pourraient compliquer la transaction plus tard. En étant clair sur les défauts et avaries de votre produit vous vous métez à l’abri de réclamations ultérieures et vous vous évitez des négociations « pour rien ».

Dites en assez mais pas trop

Une liste à puces est parfois plus appropriée que de longues phrases. Elle simplifie la lecture et sa structure permet de n’oublier aucune information. En restant concis dans la description de votre petite annonce vous préservez une part de curiosité de la part des lecteurs.

Gardez un ton positif

Mis à part les éventuels points négatifs pour lesquels on se contente d’être purement descriptif, la tournure de l’annonce se doit d’être positive. On évite ainsi de conclure son annonce par une sentance du type « curieux s’abstenir » ou « pas sérieux s’abstenir ». Cela n’apporte rien à l’annonce mais dénote simplement une tournure d’esprit méfiante dès le départ de la transaction.

D’une manière générale il est mieux de présenter les choses positivement avec une tournure agréable.

Ainsi il est toujours mieux d’utiliser un ton poli et rien n’empêche de commencer par exemple son annonce par « Bonjour ». On instaure alors dès le départ, un dialogue ou la courtoisie génère un climat propice aux « bonnes affaires ».

Eliminez les fautes

On ne vous demande pas d’être académicien pour rédiger une petite annonce mais pour reprendre l’exemple de l’illustration d’une annonce, une annonce avec un texte bien rédigé a un avantage sur une annonce identique offrant texte truffé de fautes. Les programmes d’édition comme Word ou OpenOffice élimineront 90% des fautes de syntaxe et d’orthographe. En cas de doute vous pouvez aussi vous faire relire par une personne de confiance.

Soignez la mise en page

Il serait dommage de ne pas soigner la mise en page lorsqu’on en a la possibilité. C’est la petite touche finale qui peut faire la différence. Une mauvaise mise en page peut altérer la compréhension du contenu. Des caractères gras et du sous-ligné peuvent dans la plupart des cas permettre de structurer le texte et mettre en avant les éléments importants.

Consacrer un peu de temps à la rédaction, à la mise en page, la mise en valeur et l’optimisation de sa petite annonce peut fortement influencer sur son taux de « transformation ».

5 conseils pour réussir ses achats par petites annonces

annonce

On peut absolument tout acheter par le biais des petites annonces. Pour bien vendre voici 5 conseils de spécialistes de l’achat et de la vente en ligne :

1/ vérifiez le prix neuf

Certains vendeurs n’hésitent pas à vendre d’occasion des produits à un prix supérieur du prix neuf. Il est donc important de bien vérifier le prix du matériel neuf pour estimer si le prix d’occasion semble cohérent. Demander la facture d’achat permet d’être fixé sur la date et le prix d’achat. Certains matériels dévaluent. C’est par exemple le cas du matériel high-tech et informatique. Contrairement au bon vin, le prix de ces matériels baisse avec le temps. Il faut donc tenir compte des côtes argus lorsque c’est possible.

2/ Ne vous fiez pas aux photos

Les photos ne sont pas contractuelles et peuvent s’avérer trompeuses. Le vendeur peut par exemple fournir une photo du produit datant de plusieurs mois ou encore une photo empruntée sur internet, du même produit mais dans son état neuf. Ce qui est en photo doit obligatoirement être décrit sur l’annonce. S’il existe une différence entre les photographies et le texte descriptif de l’annonce, c’est le texte qui sera pris en compte d’un point de vue juridique en cas de litige. En plus de faire attention aux photos il est donc important de bien décrypter ce qui est écrit et au besoin d’obtenir un complément d’informations écrit par le vendeur. Ceci permet de se protéger d’éventuelles mauvaises surprises. Une confirmation par téléphone n’a aucune valeur par rapport à un document écrit, lettre ou email.

3/ Vérifiez la transaction

– Les arrhes de réservation ne doivent uniquement être versées que lorsque vous êtes sûr et certain(e) de votre achat. Les arrhes ne sont pas remboursables et il n’y a donc aucun recours légal lorsqu’elles sont encaissées et que la vente n’est pas menée à terme par l’acheteur. Certains vendeurs abusent de ce procédé pour encaisser des arrhes.

– Les moyens de paiement et la manière dont il est effectué sont également à prendre en compte. Quel que soit le mode de règlement choisi, le paiement doit idéalement intervenir lorsque la vente est effective, c’est à dire que le produit est entre les mains de l’acheteur. Certains services comme Paypal peuvent fournir une garantie de remboursement en cas d’insatisfaction. Il convient de se renseigner au préalable directement auprès de l’organisme de paiement pour ce type de modalités.

4/ Attention aux trop belles offres

Lorsqu’une offre parait « trop belle pour être vraie » cela peut être au choix : une très bonne affaire ou une arnaque. Le second cas étant bien plus probable il convient donc de procéder à une vérification approfondie. Les points 1, 2, 3 sont alors à exploiter scrupuleusement afin d’obtenir un maximum d’informations écrites du vendeur. Lorsque le vendeur refuse de donner des précisions ou essaie d’une manière ou d’une autre d’imposer sa méthodologie de vente il y a fort à parier que vous êtes en train d’éviter une transaction décevante.

5/ Négociez

La négociation peut permettre de transformer une petite annonce lambda en une bonne affaire. Chacun à ses propres techniques de négociation et celles-ci ne peuvent automatiquement aboutir. La négociation à prix juste pour les deux parties s’avère un bonus. Attention à ne pas louper une bonne affaire en raison d’une négociation qui ne peut aboutir. Il est important de se fixer des objectifs réalistes en terme de prix et de bien évaluer lorsque négocier s’avère intéressant ou contreproductif.